/ /
/

Les 5 ennemis jurés de votre voiture

Les 5 ennemis jurés de votre voiture

Écrit par les experts Ooreka

Variations de températures, intempéries, poussières, saletés, routes abîmées : autant de conditions difficiles qui, au quotidien, mettent votre voiture à rude épreuve ! Un grand nombre de paramètres extérieurs peuvent en effet accélérer sensiblement l'usure générale de votre auto.

Voici quelques remèdes et précautions à prendre pour la préserver le plus longtemps possible.

Le sel : ennemi numéro un

Le sel : ennemi numéro un

Le sel accélère l'effet de la corrosion et dégrade tout ce qui est métallique ; autant dire la quasi totalité des pièces de votre voiture ! 

L'hiver notamment, l'épandage de sel sur les routes, pour dégeler la chaussée, provoque des projections de résidus quand vous roulez. Pensez donc à laver régulièrement le dessous de votre véhicule pour préserver votre carrosserie. Si vous résidez ou êtes en vacances en bord de mer : précaution renforcée ! L'air salin est tout aussi dévastateur.

À noter : privilégiez le nettoyage haute pression plutôt que les rouleaux à brosses. En revanche, un lavage simple suffit. Inutile de dépenser trop et d'opter pour un programme intégral !

Attention au sable...

Attention au sable...

En bord de mer, le sable est également nocif pour votre voiture. Il s'incruste partout ! Charnières de portières, rails de vitres, glissières de sièges... Toutes les pièces en mouvement pâtissent de cet intrus qu'il convient d'éliminer le plus régulièrement possible, car il peut être à l'origine d'un blocage ou d'une panne mécanique (sur un siège réglable électriquement par exemple).

L'aspirateur sera votre meilleur allié. Doté d'un embout fin et plat, il sera parfait pour faire disparaître les grains de sable, y compris dans des endroits difficiles d'accès. Renouvelez cette opération fréquemment !

Important : si vous envisagez d'aller à la plage, pensez à ne graisser aucune pièce du véhicule qui pourrait être en contact avec du sable ! Cela formerait une sorte de pâte collante difficile à éliminer ensuite.

L'eau : l'ennemi masqué

L'eau : l'ennemi masqué

Difficile de l'éviter... Mais pour empêcher au maximum corrosion et oxydation, l'eau ne doit jamais rester trop longtemps, stagnante, sur une carrosserie. Alors, lorsque votre véhicule est mouillé, laissez-le un peu à l'air libre avant de le rentrer au garage. Il séchera plus vite ! Et si vous sortez de la station de lavage, pensez à donner trois ou quatre petits coups de frein appuyés. Ils permettront de chasser l'eau restée dans le système de freinage.

Les variations de températures sont également néfastes ; elles sont parfois brutales et génèrent de la condensation. Il est vraiment important d'abriter votre voiture quotidiennement ! Protégée dans un endroit fermé, elle s'abîmera moins vite. C'est d'ailleurs, au moment d'une revente, un argument récurrent que les vendeurs mettent en avant.

Mais attention : si elle doit être immobilisée pendant un long moment au garage, pensez à laisser les fenêtres entrouvertes... L'air circulera librement et empêchera que l'humidité ne se dépose à l'intérieur. Cela vous évitera moisissures et mauvaises odeurs !

Bon à savoir : en déclarant à votre assurance que votre auto dort en box ou garage fermé, vous ferez diminuer votre prime.

Évitez les trottoirs !

Évitez les trottoirs !

Ils sont souvent hauts et leur bord peut être tranchant. En ville, les trottoirs doivent être abordés avec la plus grande douceur !

Lorsque vous faites un créneau, et pour éviter d'abîmer et risquer de cisailler le pneu : il faut approcher le trottoir de manière frontale et empêcher absolument que le pneu frotte parallèlement. Vous pouvez vous aider du rétroviseur de droite (côté passager), en l'abaissant, pour vérifier que le pneu arrière ne touche pas le bord du trottoir.

À noter : de plus en plus de véhicules sont équipés de radars de recul. Très pratiques pour se garer, ils n'informent malheureusement pas le conducteur sur la distance entre le bord du trottoir et le pneu car, étant placés dans les pare-chocs, ils sont trop hauts... Alors restez vigilant !

Gare au soleil !

Gare au soleil !

Il ternit la peinture, fragilise la carrosserie, durcit les joints et fait monter rapidement la température à l'intérieur de l'habitacle... Fuyez le soleil et choisissez autant que possible de vous garer à l'ombre.

Si votre véhicule doit rester longtemps en plein soleil, n'hésitez pas à le bâcher. Mais attention, il doit être sec. L'humidité ou l'eau stagnante sous une bâche aggraverait l'action nocive du soleil !

Bon à savoir : il existe des bâches spéciales, en fonction des modèles de véhicules. Si vous n'avez pas de garage, ce peut être un investissement judicieux. Comptez environ 80 euros pour une bâche de qualité. 

Ooreka vous en dit plus

Ooreka vous en dit plus
© Finemedia

La nature est souvent rude avec votre voiture. Suivre ces conseils vous permettra de la préserver des agressions extérieures et de la conserver plus longtemps.

Souvenez-vous... Il est toujours plus facile de prévenir que de guérir ! 

Pour aller plus loin dans la prévention, voici tout ce qu'il faut savoir sur l'entretien auto... Téléchargez gratuitement notre guide pratique !

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous connecter pour commenter.
Valider

Et vous, vous en dites quoi ?



Autres sujets sur Ooreka



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !