Comment nettoyer un pot catalytique

Sommaire

Comment nettoyer un pot catalytique

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Le pot catalytique est un organe coûteux à remplacer. Une autre solution plus économique, de quelques dizaines d'euros, consiste à nettoyer le pot avec un produit nettoyant dans le moteur actif pendant plusieurs centaines de kilomètres. C'est une opération relativement simple à effectuer, à la portée de tous.

Suivez pas à pas comment nettoyer un pot catalytique.

Zoom sur le pot catalytique

Rôle du pot catalytique

Le pot catalytique est un transformateur de gaz de combustion polluants en gaz pas ou peu nocifs par réaction chimique.

Le pot catalytique est apparu en France avec la norme antipollution Euro I, en 1993. Il est obligatoirement associé à l'injection électronique et à la présence d'une sonde à oxygène.

Composition du pot

Il est constitué d'une structure interne en nid d'abeille, qui offre une grande surface de contact avec les gaz brûlés pour leur traitement.

Des métaux rares (palladium, rhodium, radium, etc.) recouvrent cette structure et participent à la réaction chimique nécessaire à la transformation des gaz.

Principe de fonctionnement

Le pot a besoin d'une température avoisinant 400 °C pour transformer les gaz de combustion, et notamment les polluants, par réaction chimique.

La majorité des catalyseurs sont des catalyseurs à lit unique, c'est-à-dire à 3 voies. Cela indique que 3 transformations chimiques se font simultanément dans un seul carter.

  • Les NOx sont réduits, il en résulte de l'azote (N2) et de l'oxygène (O2) libéré.
  • Le CO est oxydé en CO2 (dioxyde de carbone ou gaz carbonique ), l'oxygène libéré s'associe.
  • Les HC sont oxydés, ils forment du CO2 et du H2O (eau), l'oxygène libéré est associé.

La sonde à oxygène, un élément essentiel au fonctionnement du pot catalytique

Pour le bon fonctionnement du pot catalytique, dans la combustion essence, la sonde à oxygène (appelée aussi sonde lambda) a un rôle majeur dans la dépollution des gaz de combustion :

  • elle analyse la teneur en oxygène des gaz d'échappement ;
  • cela permet l'ajustement pratiquement en temps réel de la combustion ;
  • il en résulte une teneur en CO de 0 à 1 % au maximum. Le pot catalytique, pour sa part, ramène cette valeur de 0 à 0,3 %.

Les situations d'encrassement du pot

La sonde à oxygène doit être en phase de fonctionnement pour éviter la saturation du pot catalytique. Si ce n'est pas le cas, le pot s'encrasse facilement. Cela correspond notamment aux conditions suivantes :

  • en fonctionnement à froid, le moteur est enrichi en carburant, sonde à oxygène et pot catalytique sont hors service ;
  • lors des phases d'accélération, où là aussi un enrichissement important de carburant est nécessaire. On dit que la sonde à oxygène est débouclée, saturant ainsi le catalyseur ;
  • en cas de dysfonctionnement de la sonde lambda, le catalyseur est inefficace et saturé.

Diagnostic du dysfonctionnement du pot catalytique

Deux types de panne sont à distinguer en fonction des symptômes identifiés.

  • La céramique, ou nid d'abeille, est détruite.
    • Des morceaux se déstructurent et se détachent de l'ensemble, engendrant un bruit métallique à l'échappement.
    • Cela peut aussi obstruer le pot et entraîner une perte de puissance.
    • Le pot catalytique doit être remplacé.
  • Le catalyseur est encrassé.
    • Il ne remplit plus sa fonction. Sur les véhicules modernes, une sonde de contrôle indique une alerte au combiné de bord avec l’allumage du voyant de diagnostic.
    • Le moteur subit une perte de puissance, ou passe en mode dégradé.
    • Le pot catalytique doit être remplacé. Cependant, le nettoyage du pot catalytique, plus ou moins efficace, peut être tenté.

1. Ajoutez le produit nettoyant

  • Achetez un produit de nettoyage.
  • Remplissez le réservoir de votre véhicule au minimum à la moitié de sa capacité.
  • Introduisez la dose de nettoyant.
  • Si possible, avant l'essai longue durée, faites contrôler dans un atelier les gaz polluants à l'échappement. Un pot catalytique saturé donne :
    • une valeur de CO supérieure à 1 % ;
    • le CO2 inférieur à 13 % ;
    • des HC importants, supérieurs à 20 ppm (particules par million) ;
    • de l'oxygène (O2) imbrûlé supérieur à 5 %.

2. Effectuez un essai longue durée

Le but est d'amener le pot catalytique dans des conditions de fonctionnement optimales.

  • Dans l'idéal, effectuez un trajet sur autoroute, en maintenant un fonctionnement du moteur à régime stabilisé durant au moins 1 heure.
  • Évitez les accélérations intempestives et les fonctionnements au ralenti.
  • Évoluez dans les hauts régimes : pour limiter la vitesse du véhicule, passez le rapport inférieur.

3. Évaluez l'effet du traitement

  • Après l'essai longue durée, identifiez certaines modifications dans le fonctionnement :
    • le véhicule a retrouvé une meilleure puissance et plus de souplesse ;
    • la couleur de l'échappement est brun clair, sans présence de suies ;
    • le véhicule ne rejette pas de fumées noires.
  • Refaites faire une analyse de gaz :
    • la valeur de CO, l'oxygène et les HC doivent être voisins de 0 ;
    • le CO2 doit être au-dessus de 14 %.
  • Si les résultats ne sont pas satisfaisants, en dernier ressort, avant de remplacer le catalyseur, faites effectuer un nettoyage accéléré chez un professionnel par une station de traitement par pyrolyse ou à l'hydrogène.

Matériel nécessaire pour nettoyer un pot catalytique

Imprimer
Gants en latex jetables

Gants en latex jetables

Environ 3 € la boite de 100

Aussi dans la rubrique :

Pièces mécaniques

Sommaire

Moteur et courroies

Pression d'huile moteur insuffisante Panne d'essence, que faire ? Relais de préchauffage Comment régler les soupapes d'une voiture Boitier additionnel pour diesel Puce électronique pour moteur Kit hydrogène Reprogrammation du moteur essence Frein moteur Rupture de la courroie de distribution Voyant de pression d'huile du moteur Cache moteur Additif d'huile pour moteur Indice de viscosité d'une huile de moteur Bas moteur Électrovanne pneumatique Additif moteur Injection mécanique Poulie Damper Clapet anti-retour auto Pannes de volant moteur Changer une pompe à eau Dump valve Compte-tours de voiture Segmentation d'un moteur Préparation moteur Nettoyer un turbo Nettoyer un injecteur Injection directe Volant moteur allégé Actuateur de ralenti Changement de moteur Problèmes de démarrage à chaud du moteur Reprogrammation du moteur Claquement moteur Chaîne de distribution Piston forgé Turbo qui siffle Rupteur de voiture Capteur PMH Changer une courroie de distribution Récupérateur d'huile Électrovanne de turbocompresseur Erreur de carburant, que faire ? Pompe à injection Panne de gasoil, que faire ? Calculateurs de moteur pour voiture Couple moteur Nettoyage d'injecteur aux ultrasons Nettoyant moteur Turbo grippé Filtre à huile Changer un filtre à huile Support moteur Coussinet de bielle Injection indirecte Changer une bobine d'allumage moteur Pastille de sablage Fuite de l'injecteur Plaque sandwich Voyant moteur Injection directe à rampe commune Réchauffeur de gazole pour voiture Injecteur qui claque Couler une bielle Pompe à eau pour voiture Durite de refroidissement Surfaçage de culasse Fuite d'huile du turbo Pompe de gavage Problèmes d'injecteur Capteur de cliquetis Anti-fuite de joint de culasse Ma voiture sent l'essence, que faire ? Kit éthanol Surchauffe du moteur Huile de moteur Avance à l'allumage Fuite de la pompe à injection Culbuteur Augmenter la pression d'un turbo Courroie de distribution Mon véhicule sur-consomme : 7 choses à vérifier Encrassement du moteur Poussoir hydraulique Turbocompresseur électrique Boîtier de servitude moteur (BSM) Défaut d'étanchéité du moteur Ralenti instable Changer un filtre à essence Pompe tandem Capteur de position d'arbre à cames Cache-culbuteurs Silent bloc moteur Turbocompresseur à géométrie variable (TGV) Courroie de direction Augmentation de la puissance moteur Soupapes du moteur Consommation anormale d'huile moteur Décalaminage Poulie de déphasage Bruit de la courroie de distribution Capteur de pression de suralimentation (MAP) Volant moteur Radiateur de refroidissement du moteur Fuite de gasoil