Sommaire

Tester un démarreur

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Remplacer un démarreur est souvent une opération rendue difficile par son inaccessibilité dans le moteur. C’est pourquoi il est important de procéder à un test préalable pour valider son dysfonctionnement.

Voici comment tester un démarreur.

Zoom sur le fonctionnement du démarreur

Le démarreur est un moteur électrique auxiliaire dont le rôle est d’entraîner le moteur pour le démarrer.

Présentation du démarreur

Le démarreur peut être détaillé en 3 groupes fonctionnels :

  • Le moteur électrique principal est la partie principale et imposante du dispositif, c’est lui qui entraîne le moteur thermique de la voiture. Pour assurer la rotation du moteur à une vitesse minimale de 300 tours/min, il est surdimensionné et gros consommateur d’énergie : il absorbe une intensité électrique de 300 à 600 ampères pour un véhicule léger ;
  • Le solénoïde est un relais spécifique intégré qui permet la mise en action du démarreur à distance par le contacteur à clé.
  • Le système mécanique est composé d’une fourchette solidaire du solénoïde, actionnant sur l’axe du démarreur une roue libre accolée à un pignon (système analogue au pignon arrière d'une bicyclette).

Comment fonctionne le démarreur ?

Lorsque le conducteur actionne le contacteur à clé de la voiture en position démarrage, il envoie une tension électrique au démarreur. Cette tension, par l’intermédiaire du solénoïde, établit l’alimentation principale du moteur électrique grâce à un câble de forte section (de 16 à 35 mm2 ) relié à la batterie.

Alors que le démarreur entame sa rotation, le solénoïde actionne parallèlement la fourchette en translation, entraînant le mouvement de la roue libre et de son pignon, qui vient s’engrener sur les dents du volant moteur, solidaire du vilebrequin. Le moteur thermique est entraîné.

Démarreur

Article

Lire l'article Ooreka

1. Identifiez les symptômes de panne du démarreur

Une panne pouvant incriminer le démarreur peut présenter les symptômes suivants.

La vitesse de rotation du moteur au démarrage est insuffisante

  • La batterie est insuffisamment chargée ou défectueuse.
  • Le moteur électrique du démarreur est endommagé ou ses balais de contact usés.

Le démarreur émet seulement un claquement

Le démarreur est en cause, son solénoïde est défectueux.

Il n'y a pas de rotation du moteur et pas de bruit audible

  • L’alimentation du solénoïde est défectueuse (voire le contacteur à clé et le fil d’alimentation).
  • Si le voyant de batterie faiblit, le responsable peut être le démarreur, la batterie ou les câbles d’alimentation du démarreur (le câble de la borne + de la batterie, sans oublier le câble de masse relié à la carrosserie et au groupe moteur-boîte).
Lire l'article Ooreka

2. Contrôlez la batterie

Avant de pousser les investigations plus loin, contrôler la batterie est la première opération à effectuer. À l’aide d’un multimètre branché à ses bornes, relevez sa tension, qui ne doit pas être inférieure à 13 volts.

Consulter la fiche pratique Ooreka

Sinon, procédez à sa charge ou à son remplacement.

Consulter la fiche pratique Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka

3. Vérifiez l’alimentation du solénoïde

  • Branchez une lampe témoin entre l’arrivée du fil d’alimentation au solénoïde et une masse testée préalablement (corps du moteur ou borne de masse batterie).
  • Actionnez la clé de contact :
    • Si la lampe reste éteinte, le démarreur n’est pas la cause de la panne. Vérifiez le fusible d’alimentation, le contacteur à clé et la ligne d’alimentation (il existe souvent des connecteurs intermédiaires sur cette ligne qui peuvent être en cause).
    • Si la lampe s’allume, le démarreur, ou son alimentation principale, est en cause.

4. Contrôlez l’alimentation principale du démarreur

  • Vérifiez l’état des bornes de la batterie et, si elles sont sulfatées (présence d’un dépôt blanc), nettoyez-les à l’eau et grattez leur surface à l’aide d’une lame métallique ou d’un outil spécifique de nettoyage.
  • Contrôlez le serrage et l’état de la connexion du câble positif au solénoïde.
  • Vérifiez la ligne de masse : en automobile, le retour du courant se fait par la structure du véhicule (d’où l’expression « masse »). L’ensemble motopropulseur, source de vibrations parasites, est relié au châssis de la voiture par des silentblocs qui l’isolent électriquement.

Il existe donc des tresses ou des câbles de masse qui relient le moteur à la batterie et à la carrosserie. Il est donc important de s’assurer du bon état de ces lignes, garantes du bon fonctionnement du démarreur. Si ces contrôles sont bons, envisagez la dépose du démarreur.

5. Déposez le démarreur et validez votre diagnostic

Avant de remplacer le démarreur ou de le démonter, testez-le une fois déposé (immobilisez-le en mettant son nez dans un étau) :

  • Branchez des câbles de démarrage entre la batterie et le démarreur (+ sur connexion solénoïde et – sur masse démarreur).
  • Alimentez le + de la commande du solénoïde par un fil volant relié à la batterie.

Vous devez normalement constater les mêmes défauts de fonctionnement qu’avec le démarreur en place sur le véhicule.

Matériel nécessaire pour tester un démarreur

Imprimer
Câbles de démarrage

Câbles de démarrage

À partir de 10 €

Multimètre

Multimètre

À partir de 10 €

Aussi dans la rubrique :

Pièces mécaniques

Sommaire

Moteur et courroies

Consommation anormale d'huile moteur Changer un filtre à essence Défaut d'étanchéité du moteur Capteur de cliquetis Erreur de carburant, que faire ? Changer un filtre à huile Clapet anti-retour auto Coussinet de bielle Surchauffe du moteur Capteur PMH Ralenti instable Frein moteur Kit éthanol Nettoyant moteur Injecteur qui claque Couler une bielle Changement de moteur Segmentation d'un moteur Pompe tandem Ma voiture sent l'essence, que faire ? Courroie de direction Poulie de déphasage Turbo qui siffle Avance à l'allumage Capteur de pression de suralimentation (MAP) Nettoyage d'injecteur aux ultrasons Kit hydrogène Piston forgé Pompe à eau pour voiture Comment régler les soupapes d'une voiture Panne de gasoil, que faire ? Pannes de volant moteur Voyant moteur Radiateur de refroidissement du moteur Pastille de sablage Cache moteur Volant moteur Problèmes d'injecteur Nettoyer un injecteur Dump valve Plaque sandwich Bas moteur Boitier additionnel pour diesel Décalaminage Fuite de l'injecteur Électrovanne de turbocompresseur Augmenter la pression d'un turbo Poussoir hydraulique Reprogrammation du moteur essence Surfaçage de culasse Injection directe à rampe commune Relais de préchauffage Couple moteur Injection indirecte Silent bloc moteur Compte-tours de voiture Claquement moteur Injection directe Huile de moteur Support moteur Chaîne de distribution Mon véhicule sur-consomme : 7 choses à vérifier Changer une bobine d'allumage moteur Rupture de la courroie de distribution Fuite de la pompe à injection Turbocompresseur électrique Réchauffeur de gazole pour voiture Additif moteur Rupteur de voiture Poulie Damper Bruit de la courroie de distribution Changer une courroie de distribution Panne d'essence, que faire ? Capteur de position d'arbre à cames Voyant de pression d'huile du moteur Additif d'huile pour moteur Pression d'huile moteur insuffisante Problèmes de démarrage à chaud du moteur Augmentation de la puissance moteur Indice de viscosité d'une huile de moteur Culbuteur Fuite d'huile du turbo Puce électronique pour moteur Courroie de distribution Boîtier de servitude moteur (BSM) Reprogrammation du moteur Turbo grippé Filtre à huile Changer une pompe à eau Préparation moteur Fuite de gasoil Injection mécanique Pompe de gavage Récupérateur d'huile Calculateurs de moteur pour voiture Soupapes du moteur Anti-fuite de joint de culasse Encrassement du moteur Durite de refroidissement Pompe à injection Volant moteur allégé Turbocompresseur à géométrie variable (TGV) Électrovanne pneumatique Actuateur de ralenti Cache-culbuteurs Nettoyer un turbo