Sommaire

L’encrassement du moteur est un fait inévitable qui occasionne de multiples pannes et casses. En effet, les moteurs thermiques ont la particularité de fonctionner grâce à un phénomène de combustion interne qui provoque de nombreux déchets nocifs. Si le propriétaire de l’automobile ne réalise pas quelques opérations de maintenance de temps à autre, le moteur finit par s’étouffer. Les conséquences peuvent alors être dramatiquement coûteuses. 

Encrassement du moteur : définition et symptômes

Qu'est-ce que l'encrassement moteur ?

La grande majorité des véhicules mis en circulation en France cache sous leur capot un moteur thermique. Pour fonctionner, ce dernier provoque une explosion et se nourrit de l’énergie qui en résulte. On appelle celala combustion. 

Cependant, l’opération n’est pas sans risque : la manœuvre provoque en même temps que de la chaleur, des déjections. Ce sont des résidus de goudron ou de suie nocifs, qui se déposent petit à petit sur certaines pièces maîtresses du moteur (injecteurs, sondes, soupapes…) jusqu’à les obstruer, en les empêchant complètement  de fonctionner. On parle alors d’un encrassement moteur. 

Quels sont les signes qui peuvent vous alerter ?

Les symptômes sont immédiats : 

  • Le moteur est plus lent à réagir, il possède moins de puissance. 
  • Le véhicule peut avoir du mal à démarrer. 
  • La consommation de carburant augmente. 
  • Le véhicule recrache une fumée bleue épaisse : les gaz nocifs ne sont plus brûlés, ils sont évacués directement dans l’atmosphère. 

Il y a un risque évident de panne et de casse. 

Causes de l'encrassement du moteur

La combustion

C’est la raison première de l’encrassement moteur.

Qu’il fonctionne au diesel ou à l’essence, pendant la combustion, les molécules de carburant ne sont pas intégralement brûlées et quelques résidus subsistent. Ces derniers se déposent sur les soupapes, les injecteurs ou les têtes de piston.

L’étanchéité du moteur n’est plus assurée et l’huile contaminée s’immisce dans la chambre de combustion. Brûlée à son tour, elle provoque une fumée opaque. Le moteur est alors entièrement encrassé et l’air nocif est rejeté dans l’atmosphère. 

Les habitudes de conduite

Les véhicules qui servent uniquement pour des courts trajets sont les premiers à souffrir de l’encrassement du moteur.

La raison est simple : le véhicule qui parcourt peu de kilomètres n’a pas le temps d’atteindre la température adéquate pour fonctionner pleinement. La combustion est donc moins efficace et les dépôts plus nombreux. L’encrassement du moteur est donc plus rapide. 

Les injecteurs

Pour une combustion plus efficace et plus rapide, les constructeurs automobiles équipent les voitures neuves d’injecteurs plus petits.

Le résultat est un meilleur mélange air / carburant et une combustion instantanée. Cependant, le diamètre plus petit des injecteurs en fait également des victimes plus faciles. L’encrassement des injecteurs est plus aisée, la consommation augmente pour compenser, les dépôts sont plus nombreux. L’encrassement du moteur est ici encore inéluctable. 

Lire l'article Ooreka

Quels sont les conséquences d'un encrassement du moteur ?

Les conséquences d’un encrassement du moteur sont les suivantes : 

  • Le moteur est lent, il perd en réactivité et en puissance. 
  • La consommation de carburant augmente de manière anormale. 
  • Des gaz polluants sont rejetés dans l’atmosphère. 
  • Des pièces maîtresses du moteur peuvent casser : injecteur, vanne EGR, turbo, bougie… 

Solutions pour lutter contre l'encrassement moteur

La première des solutions pour lutter contre l’encrassement moteur est de prendre soin de son véhicule et de faire contrôler la mécanique par un professionnel tous les 15 000 km. Une vidange des liquides moteur est fortement conseillée dans le même temps (huile, liquide de refroidissement). 

Une fois les premiers symptômes de l’encrassement détectés, il est temps d’agir :

  • D'abord, utilisez un additif combiné au carburant ! Peu onéreux, le produit nettoie sans dommage les injecteurs, la chambre de combustion et les soupapes tout en limitant les émissions polluantes. Cette action permet d’éviter le démontage du moteur et la maintenance du garagiste. 
  • Si le moteur est toujours souffrant après cela, il est peut-être temps de penser à faire appel à une station de décalaminage. L'opération est simple : de l’hydrogène est injecté directement par l’admission d’air dans le système, ce qui garantit le nettoyage interne de votre moteur. 
  • Si l’encrassement du moteur est tel que certaines pièces ont commencé à rendre l’âme : bougies, injecteurs… contactez immédiatement un professionnel.

Quel est le coût en cas d'encrassement moteur ?

Un additif carburant pour soulager le moteur des dépôts se trouve en vente dans tous les magasins spécialisés en automobile ou sur les sites marchands. Les 500 ml se trouvent entre 15 et 20 €. 

Réaliser une opération de décalaminage chez un professionnel coûte en moyenne moins de 70 €. 

Faire changer un bloc moteur dans son intégralité coûte entre 2 000 et 4 000 € si le moteur est standard et en fonction du modèle de la voiture. 

Aussi dans la rubrique :

Pièces mécaniques

Sommaire

Moteur et courroies

Comment régler les soupapes d'une voiture Pompe à injection Soupapes du moteur Kit éthanol Turbo grippé Augmenter la pression d'un turbo Pastille de sablage Indice de viscosité d'une huile de moteur Poulie Damper Problèmes de démarrage à chaud du moteur Silent bloc moteur Frein moteur Bruit de la courroie de distribution Dump valve Préparation moteur Chaîne de distribution Erreur de carburant, que faire ? Changer un filtre à essence Nettoyer un injecteur Calculateurs de moteur pour voiture Consommation anormale d'huile moteur Durite de refroidissement Plaque sandwich Rupteur de voiture Électrovanne pneumatique Voyant de pression d'huile du moteur Turbocompresseur électrique Changer une pompe à eau Poussoir hydraulique Problèmes d'injecteur Changer un filtre à huile Turbo qui siffle Reprogrammation du moteur essence Fuite d'huile du turbo Cache moteur Nettoyant moteur Décalaminage Turbocompresseur à géométrie variable (TGV) Injection directe à rampe commune Changement de moteur Fuite de l'injecteur Voyant moteur Fuite de la pompe à injection Pompe tandem Récupérateur d'huile Bas moteur Encrassement du moteur Cache-culbuteurs Filtre à huile Injection mécanique Ma voiture sent l'essence, que faire ? Surfaçage de culasse Courroie de direction Coussinet de bielle Piston forgé Rupture de la courroie de distribution Avance à l'allumage Défaut d'étanchéité du moteur Support moteur Pompe de gavage Fuite de gasoil Volant moteur allégé Surchauffe du moteur Kit hydrogène Capteur PMH Pompe à eau pour voiture Huile de moteur Nettoyage d'injecteur aux ultrasons Couler une bielle Changer une bobine d'allumage moteur Poulie de déphasage Électrovanne de turbocompresseur Claquement moteur Injecteur qui claque Boîtier de servitude moteur (BSM) Injection indirecte Pression d'huile moteur insuffisante Couple moteur Mon véhicule sur-consomme : 7 choses à vérifier Panne d'essence, que faire ? Injection directe Augmentation de la puissance moteur Pannes de volant moteur Puce électronique pour moteur Culbuteur Radiateur de refroidissement du moteur Reprogrammation du moteur Capteur de pression de suralimentation (MAP) Relais de préchauffage Nettoyer un turbo Clapet anti-retour auto Réchauffeur de gazole pour voiture Changer une courroie de distribution Capteur de position d'arbre à cames Ralenti instable Compte-tours de voiture Additif d'huile pour moteur Anti-fuite de joint de culasse Courroie de distribution Additif moteur Segmentation d'un moteur Boitier additionnel pour diesel Actuateur de ralenti Capteur de cliquetis Panne de gasoil, que faire ? Volant moteur