Sommaire

La polisseuse de voiture est indispensable lorsque l’on souhaite entretenir la carrosserie de son véhicule sans effort et conserver son aspect esthétique des premiers jours. Voyons quel est son rôle, les différents modèles et leurs caractéristiques spécifiques, le fonctionnement d’une polisseuse de voiture, les critères de choix et les prix.

Qu'est-ce qu'une polisseuse de voiture ?

Le rôle d’une polisseuse de voiture est d’éliminer de la carrosserie tout résidu, les micro-rayures ou rayures superficielles et autres petits défauts d’aspects accumulés au fil du temps. Agents chimiques, oxydation, lustrages et nettoyages au rouleau finissent en effet par altérer la beauté de la carrosserie.

La polisseuse de voiture est donc un outil de carrosserie idéal pour prendre soin de sa voiture et lui redonner l’aspect du neuf. Le polissage est en effet une étape incontournable lorsque l’on souhaite rénover l’aspect visuel de la carrosserie. Une fois l’opération terminée, on obtient un effet miroir et la carrosserie est à nouveau parfaitement lisse.

Le polissage précède dans tous les cas le lustrage.

Lire l'article Ooreka

Polisseuse de voiture : modèles, caractéristiques et fonctionnement

Il existe deux types de polisseuses de voiture (rotative et orbitale), chacune possédant ses propres caractéristiques et un mode de fonctionnement bien distinct.

Polisseuse rotative

Appelée aussi polisseuse circulaire électrique, la polisseuse rotative possède un axe fixe et un variateur de vitesse oscillant entre 600 et 3 500 tr/mn ce qui permet d’adapter la vitesse du polissage en fonction des défauts à corriger. Elle génère une chaleur puissante, parfaite pour travailler la peinture en profondeur et donc éliminer les défauts d’importance. De plus, dotée de sa tête interchangeable, elle effectue un travail plus précis. Cette tête interchangeable produit un rayon d’action circulaire lorsqu’elle est en mouvement.

Sa grande puissance permet de corriger la majorité des défauts importants que l’on peut constater sur une carrosserie tels que les éraflures ou encore l’oxydation. Elle doit systématiquement être utilisée avec des tampons (pads) à associer à un adaptateur en velcro.

La polisseuse rotative exige une certaine pratique du maniement de ce type de machine car elle peut causer des dommages sur la peinture de la carrosserie. Elle ne doit donc être utilisée que par des personnes ayant une bonne connaissance des techniques de polissage carrosserie et, qui plus est, dotées d’une certaine dextérité.

Polisseuse orbitale

On l’appelle aussi polisseuse double-action car elle fonctionne sur le principe du cumul des mouvements : le mouvement décentré ou orbital et les mouvements aléatoires. Sa tête tourne sur un axe central excentrique. Les mouvements produits sont similaires à ceux d’une orbite, d’où le nom de cette polisseuse. Cette polisseuse génère une chaleur de faible intensité ce qui ne permet pas de travailler la peinture en profondeur. Son mouvement peut atteindre 6 000 OBM (orbites par minute). Quel que soit son modèle, elle est munie d’un adaptateur velcro destiné aux tampons et d’une tête interchangeable.

Elle peut être équipée d’un variateur de vitesse optionnel qui facilite le contrôle de la vitesse de rotation, afin d’adapter celle-ci à la tâche à réaliser et à l’ampleur de la correction à apporter, dans la mesure où cette correction reste modérée.

La polisseuse orbitale est particulièrement recommandée aux néophytes souhaitant restaurer l’esthétisme de leur carrosserie car son utilisation est plus facile que celle de la polisseuse rotative. Toutefois, bien que donnant d’excellents résultats, elle ne peut corriger que les défauts mineurs et n’élimine pas les éraflures, qu’elles soient moyennes ou importantes.

Précaution à prendre avant l'utilisation de tout type de polisseuse

Attention, avant d’utiliser une polisseuse de voiture, il est fondamental de préparer le véhicule à la séance de polissage. Pour ce faire, il faut procéder à un lavage très soigneux de la carrosserie et à son parfait séchage.

Consulter la fiche pratique Ooreka

Critères de choix d'une polisseuse de voiture

Si vous devez acheter une polisseuse de voiture, prenez le temps de bien déterminer vos besoins, avant tout, ainsi que votre capacité à utiliser ce type de machine tout comme votre niveau d’expérience. Nous avons vu précédemment que la polisseuse orbitale est plutôt conseillée à des néophytes, alors que la polisseuse rotative s’adresse à des personnes possédant une certaine expérience du polissage de carrosserie.

D’autre part, le choix d’une polisseuse de voiture dépend de l’intensité des défauts à corriger. Rappelons donc que :

  • La polisseuse orbitale est idéale pour les défauts de faible intensité. Il faut néanmoins opter pour un modèle d’au moins 5 000 OBM afin d’obtenir un résultat très satisfaisant.
  • La polisseuse rotative s’impose pour rénover l’aspect esthétique d’une voiture très éraflée. Est considérée comme capable d’effectuer un travail correct, une polisseuse qui affiche une vitesse de rotation au moins comprise entre 800 et 1 000 tr/mn.

La présence d’une poignée de maintien au niveau de la tête de la polisseuse s’avère utile. La poignée permet en effet d’appuyer fermement et avec une pression homogène sur la surface de la carrosserie, l’autre main servant à diriger l’appareil.

Privilégiez une polisseuse avec variateur de vitesse.

Enfin, il est important de choisir une polisseuse avec tête interchangeable et adaptateurs tampons.

Prix d'une polisseuse de voiture

Il est possible d’acheter une polisseuse d’entrée de gamme à partir de 50 €. Pour un modèle performant doté de nombreux accessoires (mallette, tampons, disques interchangeables, peau de polissage, éponges, charbons de rechange, etc.), mieux vaut prévoir un budget généralement compris entre 100 et 200 €.

Les modèles de polisseuse professionnelle peuvent coûter jusqu’à 800 €. Toutefois, leur usage exige un certain savoir-faire pour obtenir un résultat impeccable.