Sommaire

Les additifs moteur sont des produits dits préventifs ou curatifs. Ils promettent des merveilles mais les constructeurs ne les préconisent pas. Quelle est leur réelle efficacité ?

Qu’est-ce qu’un additif moteur ?

Les additifs moteur regroupent tous les produits préventifs ou curatifs à destination du groupe motopropulseur. Il existe plusieurs types d’additifs pour moteur, tous possèdent des actions ciblées :

  • additifs huile moteur : ils apportent des molécules supplémentaires à l’huile moteur afin d’en éliminer les impuretés, d’augmenter les intervalles de vidange, d’optimiser les propriétés mécaniques de l’huile (résistance au cisaillement, tenue thermique, etc.), de restaurer les compressions moteur ;
  • additifs alimentation moteur : administrés via le réservoir de carburant, l’admission d’air ou encore par une station d’injection spécifique, ils visent à améliorer la combustion, supprimer l’eau dans le carburant, ou nettoyer les injecteurs, les conduits d’admission et les chambres de combustion en supprimant la calamine ;
  • additifs du circuit de refroidissement : ils agissent principalement de façon préventive et parfois curative sur d’éventuelles fuites du circuit (radiateur, joint de culasse), ils débarrassent le circuit de ses impuretés, du tartre et contribuent à l’antisurchauffe ;
  • additifs pour boîte de vitesses : ces produits s’ajoutent à l’huile de boîte de vitesses pour pallier les difficultés de passage de vitesses, réduire le bruit, « régénérer » l’huile de boîte et colmater les fuites.

Performance des additifs moteur

Il est difficile d’encenser ou de condamner globalement ces produits. Néanmoins, il est possible, en étudiant chaque famille d’additifs, d’évaluer leur efficacité.

Additifs d’huile moteur

Ces produits pourraient présenter un intérêt face aux périodicités de vidange de plus en plus longues préconisées par les constructeurs (jusqu’à 40 000 km), néanmoins leur efficacité est très controversée.

Il est illusoire, malgré les formidables progrès effectués par les pétroliers, de penser que l’huile conserve ses qualités si longtemps. Les alternances de chauffe et refroidissement moteur entraînent la formation de condensation dans les moteurs qui oxyde l’huile. De plus, les moteurs HDI polluent l’huile avec le gasoil lors des régénérations des filtres à particules (FAP). A la longue, associée aux dépôts produits par la combustion et les effets de la vanne EGR, l’huile se cristallise en liquide goudronneux et perd toutes ses qualités. Dans ce cas, les additifs, de composition similaire aux huiles synthétiques modernes, pourraient les épauler.

Malheureusement, leur coût prohibitif et leur action plutôt aléatoire engagent à privilégier des espaces de vidange rapprochés.

Type de produit

Exemples de tarif

Dose d’additif moteur (marque célèbre) 400 ml

23 € (57,50 €/l)

Bidon 5 l huile synthétique marque Premium 5w30

43 € (8,60 €/l)

Néanmoins, certains additifs huile moteur présentent des avantages ; c’est le cas des additifs à destination des poussoirs hydrauliques. En améliorant la viscosité de l’huile, ils font disparaître un bruit consécutif à la défaillance de l’un d’entre eux. Vu le coût du remplacement d’un de ces éléments (dépose de l’arbre à cames et de la distribution), l’emploi d’un additif est ici une alternative avantageuse.

Il faut savoir que l’administration d’un additif d’huile moteur par un professionnel présente une sécurité, notamment grâce à l’utilisation d’une station d’injection qui se révèle efficace. De plus, en cas de litige, la responsabilité incombera au professionnel.

Additifs du circuit de refroidissement

Ces produits sont efficaces dans le cadre d’une fuite du circuit de refroidissement, notamment pour colmater un radiateur. Il faut savoir que ces additifs ne s’utilisent qu’en dépannage et que les pièces concernées doivent être remplacées.

Additifs pour boîte de vitesses

Une boîte de vitesses est constituée d’éléments mécaniques en frottement. Il faut savoir qu’un craquement aux passages des vitesses est le signe d’une usure de bagues de synchronisation en métal tendre (généralement à base de laiton) et qu’un grondement continu en roulage est souvent consécutif à la détérioration d’un roulement de boîte (arrachement de métal sur les portées). Dans ces cas, l’utilisation d’un additif est alors complètement injustifiée ; la dégradation mécanique de ces pièces ne peut que s’accentuer et aboutir à la destruction de la boîte.

De plus, financièrement, comme pour l’huile moteur, si on compare le coût financier de l’additif et de l’huile de boîte (aux caractéristiques communes), on constate qu’il est plus avantageux de préférer des vidanges rapprochées de cet organe – bien que certains constructeurs préconisent une utilisation à vie…

Quelles sont les conditions d’utilisation des additifs moteur ?

Si, dans la majorité des cas, l’utilisation de ce type de produits ne portera pas à conséquence et n’endommagera pas votre moteur, il est utile de savoir que :

  • toute utilisation d’un additif entraîne la nullité de la garantie lors d’une expertise suite à une casse moteur (souvent avant une prise en charge de garantie, une analyse d’huile, très révélatrice, est effectuée) ;
  • en cas d’utilisation d’un additif, il est préférable de consulter le constructeur (concession automobile) pour savoir si celui-ci bénéficie d’un éventuel accord commercial (ne pas se fier aux affirmations de préconisation de la société produisant l’additif).

Tous les carnets d’entretien invitent à ne pas utiliser de fluides ou d’additifs non préconisés. Voici deux exemples issus de carnets de bord Ford et Peugeot : « Utilisez des fluides qui correspondent aux spécifications ou exigences définies. L'utilisation d'autres fluides risque d'entraîner des dommages qui ne sont pas couverts par la garantie de votre véhicule » ; « Éléments non couverts : les dégâts consécutifs à l’utilisation de fluides, pièces ou accessoires autres que ceux d’origine ou de qualité équivalente, ainsi que l’utilisation de carburants non adaptés ou de mauvaise qualité et l’usage de tout additif complémentaire non préconisé par Automobiles Peugeot. »

Prix des additifs moteur

Voici quelques exemples de tarifs relevés.

Types de produits

Prix au litre

Additif huile moteur

De 80 à 540 € 

Additif alimentation moteur

De 75 à 150 €

Traitement par décalaminage en station (effectué par un professionnel)

néant

Additif refroidissement

De 15 à 40 €

Additif boîte

De 135 à 460 €

Aussi dans la rubrique :

Pièces mécaniques

Sommaire

Moteur et courroies

Poussoir hydraulique Support moteur Cache-culbuteurs Clapet anti-retour auto Couler une bielle Frein moteur Additif moteur Pompe à injection Kit éthanol Voyant moteur Additif d'huile pour moteur Pompe de gavage Turbo grippé Fuite de gasoil Changer un filtre à essence Injection indirecte Augmenter la pression d'un turbo Changer une courroie de distribution Pannes de volant moteur Calculateurs de moteur pour voiture Soupapes du moteur Récupérateur d'huile Changer une pompe à eau Changer une bobine d'allumage moteur Volant moteur Injection directe à rampe commune Silent bloc moteur Cache moteur Changer un filtre à huile Poulie de déphasage Rupteur de voiture Fuite de la pompe à injection Mon véhicule sur-consomme : 7 choses à vérifier Surchauffe du moteur Anti-fuite de joint de culasse Claquement moteur Bas moteur Compte-tours de voiture Relais de préchauffage Pression d'huile moteur insuffisante Chaîne de distribution Segmentation d'un moteur Changement de moteur Panne de gasoil, que faire ? Poulie Damper Capteur PMH Turbo qui siffle Avance à l'allumage Volant moteur allégé Ralenti instable Injection directe Boitier additionnel pour diesel Courroie de direction Injecteur qui claque Panne d'essence, que faire ? Pompe tandem Réchauffeur de gazole pour voiture Turbocompresseur électrique Surfaçage de culasse Puce électronique pour moteur Actuateur de ralenti Pastille de sablage Radiateur de refroidissement du moteur Électrovanne de turbocompresseur Consommation anormale d'huile moteur Courroie de distribution Couple moteur Erreur de carburant, que faire ? Capteur de position d'arbre à cames Plaque sandwich Dump valve Kit hydrogène Nettoyer un injecteur Nettoyage d'injecteur aux ultrasons Bruit de la courroie de distribution Électrovanne pneumatique Coussinet de bielle Comment régler les soupapes d'une voiture Rupture de la courroie de distribution Fuite de l'injecteur Filtre à huile Turbocompresseur à géométrie variable (TGV) Préparation moteur Piston forgé Indice de viscosité d'une huile de moteur Boîtier de servitude moteur (BSM) Reprogrammation du moteur essence Augmentation de la puissance moteur Capteur de cliquetis Nettoyant moteur Reprogrammation du moteur Décalaminage Durite de refroidissement Ma voiture sent l'essence, que faire ? Huile de moteur Culbuteur Voyant de pression d'huile du moteur Injection mécanique Défaut d'étanchéité du moteur Pompe à eau pour voiture Encrassement du moteur Problèmes de démarrage à chaud du moteur Nettoyer un turbo Fuite d'huile du turbo Capteur de pression de suralimentation (MAP) Problèmes d'injecteur