Sommaire

Les nouvelles générations de moteurs diesel ont lors des toutes premières maintenances réservé quelques surprises aux professionnels, notamment le grippage des injecteurs. Dans les cas les plus critiques, la dépose de la culasse était inévitable. Heureusement, les équipementiers ont vite réagi en proposant des kits d’extracteur d’injecteur.

Lire l'article Ooreka

Extracteur d'injecteur : les conditions de grippage

Le grippage d’un ou plusieurs injecteurs est favorisé par différents facteurs, tels que la conception elle-même de l'injecteur et les paramètres extérieurs.

Conception de l’injecteur : rappels

Dans les moteurs diesel haute pression à injection directe (HDI), les injecteurs sont longs et fins pour accéder directement au travers de la culasse dans les chambres de combustion.

Ce sont des injecteurs à commande électrique de technologie, électromagnétique ou magnétorésistive, donc très fragiles.

Lire l'article Ooreka

Les paramètres extérieurs du grippage

Des paramètres extérieurs peuvent aussi entraîner le grippage de l'injecteur, si :

  • Le moteur au niveau de la culasse est soumis à des températures et des pressions extrêmes (800°C et jusqu’à 2 000 bars dans la chambre de combustion).
  • Des infiltrations importantes d’eau dans le compartiment moteur sont courantes. Elles sont dues par exemple au bouchage de la durite d’évacuation d’eau de la baie de pare-brise ou à un lavage moteur hasardeux. L’eau, de par la configuration de la culasse, reste ainsi stockée dans les cavités des logements d’injecteurs. À la faveur des dilatations à chaud, elle s’infiltre et provoque une corrosion qui bloque et grippe les injecteurs.

Au moment de démonter un injecteur défectueux, l’opération se révèle impossible à cause du grippage dans la culasse. L’extracteur d’injecteur évite alors l'opération très coûteuse qu'est la dépose de la culasse.

Lire l'article Ooreka

Qu'est-ce qu'un extracteur d’injecteur ?

Composition d'un extracteur d'injecteur

L'extracteur d'injecteur est spécifique à chaque moteur. C’est pourquoi les concessions de marques ont été les premières à s’en équiper. Cet outil se présente sous forme d'un kit d’extraction composé de platines, douilles et tiges spécifiques souvent dédiées à un modèle précis.

Techniques d'extraction d'injecteurs

Deux techniques d’extraction sont possibles.

  • L'extraction par appui sur la culasse : une platine munie de tiges prend appui sur la culasse ; une tige filetée traverse cette platine et est reliée à l’injecteur soit par son filetage, soit par son corps enserré dans une douille spécifique. L'extraction s’effectue alors par vissage de la tige filetée.
  • L'extraction par marteau à inertie : la fixation sur l’injecteur est la même, mais la tige reçoit une masse cylindrique qui coulisse sur celle-ci ; l’extraction est assurée par des chocs violents de la masse cylindrique en translation, grâce à l’inertie due au poids de cette masse.

Quelques exemples de matériels d'extraction d'injecteur

Aujourd’hui, ce type d’équipement est accessible à tous les professionnels et au grand public. L'investissement est donc vite rentabilisé, même pour un particulier, dès la première utilisation. En moyenne, une dépose de culasse revient en effet à 500 € et surtout exige 8 à 12 heures de main d’œuvre, alors qu’une extraction réussie demande le plus souvent au maximum 1 heure.

Exemples de kits

Tarif moyen

Principe

Fournisseur

Kit extracteur PSA

200 €

Par vis

AFD67diffusion

Kit extracteur Mercedes

90 €

Par vis

Monoutillage.com

Kit extracteur Facom multimarques (Bosch, Siemens, Delphi, Opel...)

800 €

À inertie

Bricospirit

Kit extracteur multimarques (Bosch, Siemens, Delphi, Denso...)

400 €

À inertie

SR.Distribution.com

Aussi dans la rubrique :

Outillage

Sommaire