Sommaire

Dans un portique de lavage, la voiture est immobile et le portique bouge autour d’elle. Au contraire, le tunnel de lavage permet de laver les voitures à la chaîne dans les stations spécialement dévolues à cet usage en les faisant avancer à l’intérieur l’une après l’autre.

Tunnel de lavage : qu'est-ce que c'est ?

Le tunnel de lavage est un appareillage électro-hydraulique installé à l'intérieur de cloisons et surmonté d'un toit permettant de laver, cirer et sécher des voitures.

Principe

Le tunnel de lavage sert à laver des voitures par le biais d’un système de rouleaux de nettoyage fixes. Les voitures sont tractées par un convoyeur mécanique à l’intérieur du tunnel afin de passer entre les brosses, les jets hydrauliques arrosant le véhicule avec de l’eau, des agents nettoyants, de la cire liquide. Elles sont ensuite séchées par les portiques de séchage avant de ressortir au bout de la chaîne de lavage.

Caractéristiques

Le tunnel de lavage peut être de dimensions variables selon l’espace qu’il occupe, les options de nettoyage et le nombre moyen de voitures à laver par heure d’utilisation.

Il comporte une porte d’entrée et une porte de sortie. Entre les deux sont installés les dispositifs, tels que des portiques ou arcs de lavage, qui permettent de pulvériser la voiture avec de l’eau froide, chaude et du détergent. Le lavage à haute pression s’effectue ensuite pendant que le véhicule passe entre les brosses tournantes chargées de le nettoyer. Le nombre de brosses est variable selon les options disponibles, notamment pour le nettoyage du châssis et du plancher des voitures. Des arcs de rinçage, de pulvérisation de cire liquide et de séchage complètent l’opération.

Le système de convoyage propose plusieurs vitesses de défilement des voitures à l’intérieur du tunnel de lavage, permettant de laver, selon le format et le type du tunnel, de 30 à 100 voitures par heure. Les tunnels de lavage sont guidés par des opérateurs ; des connexions permettent au tunnel d’être relié en permanence à un ordinateur par câble, Modem ou GSM afin de gérer son utilisation.

Fonctions

Le tunnel de lavage a cinq actions spécifiques :

  • asperger le véhicule à laver avec de l’eau et des agents nettoyants ;
  • assurer un nettoyage à la brosse de la carrosserie, mais également des roues et des châssis et plancher ;
  • rincer à l’eau claire la voiture une fois qu’elle est sortie du module de lavage à la brosse ;
  • pulvériser une cire liquide destinée à faire briller la carrosserie et à la protéger ;
  • sécher la voiture par l’intermédiaire de ventilateurs à haute pression installés sur des portiques.
Lire l'article Ooreka

Tunnel de lavage : modèles et utilisation

Les tunnels de lavage sont construits en fonction de la place qu’ils doivent occuper afin de rentabiliser leur utilisation. Leur taille peut atteindre plus de 30 mètres pour les modèles capables de laver une centaine de voitures à l’heure. Selon les options choisies par leurs propriétaires, ils disposent de 3 à 10 brosses.

Un opérateur se trouve à proximité du tunnel afin de l’activer pour le type de prestation choisie et la surveillance de l’appareil.

Il guide le client qui se présente au volant de sa voiture face au système de convoyage afin de s’y engager. La transmission doit être mise au point mort, ensuite, la voiture est tractée durant toute la durée de la prestation. Le client sort du tunnel de lavage en conduisant son véhicule.

Lire l'article Ooreka

Tunnel de lavage : tarifs des prestations

Les tarifs varient selon les prestations et les prestataires.

Le lavage basique comprenant le nettoyage des roues, le prélavage avec du détergent, le lavage-rinçage à l’eau chaude et le séchage coûte entre 5,50 € et 9 €.

Un nettoyage intermédiaire ajoutant un rinçage à l’eau déminéralisée évitant les traces blanches dues au calcaire de l’eau et éventuellement celui du châssis de la voiture sera facturé de 8 à 13 €.

Les formules de lavages complets comprenant la pulvérisation d’une cire de protection et parfois d’un traitement du pare-brise avec un produit faisant glisser la pluie pour rouler sans utiliser les essuie-glaces sont facturés entre 13 et 26 €.

Lire l'article Ooreka