Huile dans le liquide de refroidissement

Sommaire

Découvrir la présence d'huile dans le liquide de refroidissement de son automobile peut être un véritable signe avant-coureur d'une panne. Plusieurs symptômes peuvent mettre la puce à l'oreille des mécaniciens les moins aguerris d'entre nous. Une fois décelé, le problème doit être solutionné le plus rapidement possible. Vous pouvez faire appel à un professionnel ou opter pour une solution temporaire.

Huile dans le liquide de refroidissement : causes et conséquences

Afin de fonctionner convenablement, les différentes parties du moteur qui œuvrent ensemble sont séparées les unes des autres hermétiquement. Le joint de culasse assure l’étanchéité entre le circuit de refroidissement, celui de l’huile et les chambres de combustion. Sans son action, le moteur serait noyé. Ainsi, trouver de l’huile dans le liquide de refroidissement peut être très grave pour la santé du moteur selon la quantité présente. Cela signifie que le moteur souffre d’un défaut d’étanchéité et que les liquides ou les gaz peuvent changer de direction pour se mouvoir dans un compartiment qui ne les utilise pas. Si le moteur n’est plus étanche, c’est la panne assurée.

Les conséquences peuvent être :

  • des pièces qui ne seront plus lubrifiées et risquent d'être endommagées à cause de la déperdition d’huile s'écoulant dans le liquide de refroidissement ;
  • une surchauffe anormale du moteur, puisque mélangé à l'huile, le liquide de refroidissement est impur et risque de ne plus remplir sa fonction convenablement.

Dans tous les cas, votre véhicule peut être endommagé et tomber en panne. S'il y a un défaut d’étanchéité du moteur, cela signifie qu’une pièce est bonne à remplacer. Il faut surveiller le joint de culasse ou la culasse elle-même.

Lire l'article Ooreka

Huile dans le liquide de refroidissement : symptômes

Il faut ouvrir le capot et vérifier la contenance du liquide de refroidissement. Trois symptômes doivent vous alerter :

  • la température du moteur est anormalement élevée ;
  • le niveau du liquide de refroidissement ou de l’huile baisse rapidement ;
  • la fumée de votre automobile devient bleue.

Dans ce cas, il faut ouvrir le compartiment du liquide de refroidissement. Si vous distinguez un liquide blanc, c’est la preuve que l'huile et le liquide de refroidissement se sont mélangés. On dit qu’il y a de la « mayonnaise » sous le capot. Si vous distinguez quelques résidus noirs et huileux sur les côtés de la paroi, vous devez vous rendre chez votre garagiste pour effectuer une expertise. Cela peut être sans conséquence, un simple problème de résidu et de condensation, mais il vaut mieux ne pas attendre la panne.

Huile dans le liquide de refroidissement : entretien et réparation

Au premier signe de défaillance, il faut amener sa voiture chez un garagiste. La partie moteur est la plus onéreuse d’une automobile et la plus délicate. Un simple dysfonctionnement dans le système peut endommager l'ensemble des pièces. Le garagiste pourra alors procéder à un diagnostic afin de vérifier la présence et la quantité d’huile dans le liquide de refroidissement.

Pour ce faire, le garagiste commencera par une vidange du système afin de relever les défauts et de remonter jusqu’à la faille. Si le joint de culasse est usagé, il vous le changera. Il procédera de la même manière si la culasse entière est défectueuse, mais la facture sera plus élevée.

Une révision chez un expert, en plus des vidanges, peut coûter jusqu’à 100 euros. À cela il faut ajouter le prix des pièces à changer. Un joint de culasse, par exemple, coûte 70 euros environ.

Consulter la fiche pratique Ooreka