Perte de liquide de refroidissement

Sommaire

En automobile, vérifier les niveaux de fluides est important ; en effet, ce sont ces contrôles préliminaires qui peuvent permettre d'anticiper une panne.

En l’occurrence, procéder régulièrement au contrôle du niveau du circuit de refroidissement permet de déceler d'éventuelles pertes de liquide de refroidissement.

Comment détecter une perte de liquide de refroidissement ?

Le contrôle du niveau du liquide de refroidissement se fait par le bocal d'expansion. Ce bocal possède la plupart du temps deux repères gravés sur son corps :

  • le niveau mini : c'est le seuil minimal en dessous duquel il est nécessaire de refaire une mise à niveau ;
  • le niveau maxi : c'est le niveau maximal de liquide de refroidissement ; il faut éviter de dépasser ce niveau sous peine de débordement.

Le contrôle doit s'effectuer de préférence à froid (attention : ouvrir le bocal de refroidissement moteur chaud peut entraîner de graves brûlures) ; le niveau doit être situé entre le niveau mini et maxi.

Toute variation de niveau doit être considérée comme un risque de dysfonctionnement, et de perte de liquide de refroidissement.

Comment se produit une perte de liquide de refroidissement ?

Avant d'énumérer les causes possibles de perte de liquide, faisons connaissance avec le système de refroidissement :

Le rôle du système de refroidissement

Il permet au moteur d'évacuer les calories générées par la température de combustion des cylindres (800 °C) ; en effet, les pièces mécaniques le constituant ne pourraient pas supporter cette chaleur, si le liquide caloporteur (le liquide de refroidissement) n'effectuait pas sa mission : se charger des calories, les acheminer jusqu'au radiateur pour les évacuer à l'air libre.

Les éléments du système de refroidissement

Pour remplir cette mission, le système de refroidissement est composé de :

  • L'enceinte du moteur :

    Le liquide de refroidissement circule au plus près des chambres de combustion pour capter les calories.

  • Les durits :

    Ce sont les canalisations rigides (métalliques) ou souples (en caoutchouc) qui permettent la circulation du liquide de refroidissement.

  • Le radiateur  :

    C'est un échangeur thermique qui permet l'évacuation des calories à l'air libre d'une part, et le refroidissement du liquide d'autre part.

  • Le thermostat :

    Inséré dans le circuit, c'est une vanne thermique qui permet la régulation de température du liquide (de 92 à 95 °C). Lorsque la température du liquide est trop basse, source de consommation de carburant et de pollution (en cas de départ à froid et de descente), le thermostat obture le circuit de refroidissement jusqu'à la température de régulation.

  • La pompe à eau :

    Entraînée par le moteur, elle est munie d'une turbine qui accélère le débit.

  • Le GMV (groupe moto-ventilateurs) :

    Il s'agit de ventilateurs électriques actionnés par une sonde thermostatique ; lorsque la température de régulation est dépassée, ils forcent l'air à travers le radiateur, évitant ainsi une surchauffe.

  • Le bocal d'expansion :

    C'est un récipient permettant la variation de niveau entre moteur chaud et moteur froid (le volume du liquide augmente avec la température).

Quelles sont les causes de perte de liquide de refroidissement ?

La technique pour déterminer l'origine des fuites consiste à insérer de l'air sous pression dans le circuit et à effectuer un contrôle visuel. Voici les différentes causes possibles :

  • Les durits sont soit desserrées, soit coupées (c'est la cause de perte de liquide de refroidissement la plus courante).
  • Le radiateur, fortement exposé à l'avant par les projections, est percé.
  • La pompe à eau occasionne une fuite au niveau de son joint d'étanchéité.
  • Le joint de culasse du moteur, qui permet une communication étanche entre le bloc moteur et la culasse, est lui-même défectueux (dans ce cas, le démarrage à froid produit une fumée blanche vaporeuse).

Comment effectuer une réparation en cas de perte de liquide de refroidissement ?

Qu'il s'agisse de la procédure de contrôle sous pression, du remplacement des éléments défectueux ou du remplissage du circuit, ces opérations souvent complexes nécessitent de bonnes connaissances mécaniques ; c'est pourquoi il est préférable de confier son véhicule à un professionnel qui, après vous avoir délivré un devis, effectuera les travaux correspondants : compter pour cela de 100 € (remplacement d'une durit) à 1 500 € (joint de culasse défectueux)*.

Tarifs très fluctuants suivant les véhicules

Aussi dans la rubrique :

Pièces mécaniques

Sommaire

Moteur et courroies

Calculateurs de moteur pour voiture Bruit de la courroie de distribution Clapet anti-retour auto Changer une pompe à eau Changer un filtre à huile Décalaminage Capteur PMH Avance à l'allumage Rupteur de voiture Additif d'huile pour moteur Nettoyage d'injecteur aux ultrasons Reprogrammation du moteur essence Pannes de volant moteur Courroie de distribution Encrassement du moteur Radiateur de refroidissement du moteur Cache moteur Réchauffeur de gazole pour voiture Puce électronique pour moteur Cache-culbuteurs Ralenti instable Injection indirecte Claquement moteur Turbocompresseur électrique Anti-fuite de joint de culasse Surfaçage de culasse Erreur de carburant, que faire ? Ma voiture sent l'essence, que faire ? Coussinet de bielle Volant moteur Panne d'essence, que faire ? Nettoyant moteur Poussoir hydraulique Frein moteur Voyant de pression d'huile du moteur Segmentation d'un moteur Électrovanne pneumatique Silent bloc moteur Compte-tours de voiture Kit hydrogène Rupture de la courroie de distribution Pompe à injection Turbo qui siffle Turbo grippé Capteur de position d'arbre à cames Actuateur de ralenti Indice de viscosité d'une huile de moteur Pastille de sablage Consommation anormale d'huile moteur Huile de moteur Dump valve Poulie Damper Piston forgé Injection directe Fuite de la pompe à injection Chaîne de distribution Surchauffe du moteur Comment régler les soupapes d'une voiture Poulie de déphasage Boîtier de servitude moteur (BSM) Électrovanne de turbocompresseur Pression d'huile moteur insuffisante Panne de gasoil, que faire ? Mon véhicule sur-consomme : 7 choses à vérifier Volant moteur allégé Kit éthanol Préparation moteur Additif moteur Injection directe à rampe commune Augmentation de la puissance moteur Relais de préchauffage Pompe de gavage Changement de moteur Problèmes d'injecteur Fuite de gasoil Fuite d'huile du turbo Nettoyer un turbo Injection mécanique Nettoyer un injecteur Changer une courroie de distribution Reprogrammation du moteur Filtre à huile Changer une bobine d'allumage moteur Voyant moteur Turbocompresseur à géométrie variable (TGV) Injecteur qui claque Pompe à eau pour voiture Augmenter la pression d'un turbo Support moteur Plaque sandwich Bas moteur Boitier additionnel pour diesel Changer un filtre à essence Durite de refroidissement Courroie de direction Problèmes de démarrage à chaud du moteur Pompe tandem Fuite de l'injecteur Récupérateur d'huile Couple moteur Soupapes du moteur Couler une bielle Culbuteur Capteur de pression de suralimentation (MAP) Capteur de cliquetis Défaut d'étanchéité du moteur