Sommaire

L'amortisseur hydraulique est un composant essentiel des suspensions sur les voitures modernes. Quelle est sa place au sein de la suspension ? Comment fonctionne-t-il ? Quels sont les différents types d'amortisseur hydraulique ? Autant de questions qui trouvent leur réponse dans cet article !

Amortisseur hydraulique : caractéristiques

Rôle de l'amortisseur hydraulique et de la suspension

La suspension dans le véhicule est formée d'un ressort et d'un amortisseur par roue dont le rôle est d'absorber les irrégularités de la route en garantissant :

  • une bonne tenue de route en maintenant la roue en contact avec la chaussée ;
  • la filtration des oscillations de la roue ;
  • la protection des organes du véhicule ;
  • le confort des passagers.

Principe de fonctionnement de l'amortisseur hydraulique

Il doit freiner et ralentir les oscillations dues au ressort et plaquer la roue au sol. La base de son fonctionnement est la suivante :

  • Il est fixé d'un côté à la caisse et de l'autre à la partie mobile solidaire de la roue. À chaque déplacement de la roue, un piston se déplace dans un cylindre empli d'huile.
  • Dans le piston, des clapets calibrés freinent le passage de l'huile et ralentissent son coulissement contribuant à l'amortissement des chocs.

L'amortisseur hydraulique est pourvu de clapets pour la compression (freinant la roue lorsqu'elle comprime la suspension) et de clapets pour la détente (pour freiner la descente de la roue).

Les différents types d'amortisseurs

L'amortisseur monotube

Il dispose simplement d'une chambre ; en réalité, ce type d'amortisseur n'est plus utilisé.

L'amortisseur bitube

Il est composé de deux chambres en série comportant chacune des clapets calibrés différemment, qui permettent un amortissement différencié suivant la force appliquée par la compression ; ce système favorise un amortissement progressif.

L'amortisseur à chambre compensatrice

Il est pourvu d'une chambre contenant de l'air : son but est d'adoucir l'amortissement par l'élasticité de l'air, l'huile étant incompressible ; ce système permet notamment d'atténuer ou supprimer le choc lorsque l'amortisseur vient en butée.

L'amortisseur à chambre à gaz

L'air dans la chambre compensatrice est remplacé par de l'azote sous pression (de 10 à 20 bars), les avantages étant :

  • l'absence d'émulsion de l'huile ;
  • l'absence d'oxydation ;
  • la tenue de la qualité d’amortissement, l'azote étant un gaz neutre, sa température reste stable quelque soit la pression subie.

Prix et entretien de l'amortisseur hydraulique

Le remplacement se justifie en cas de fuite de l'huile, de détérioration des fixations de l'amortisseur ou de dégradation de la tenue de route.

Les symptômes se traduisent par des bruits, des oscillations importantes de la suspension ou des rippages des roues en virage et sur route irrégulière.

Lire l'article Ooreka

Les tarifs des amortisseurs hydrauliques sont variables suivant le modèle du véhicule, la qualité que vous désirez et le fournisseur. Synthèse dans le tableau suivant :

Catégorie amortisseurs

Technologie

Origine constructeur

Équipementiers

Centres auto

Sites internet

Préparateurs compétition

Standard

 

Huile/air

40 à 70 €

30 à 50 €

20 à 40 €

20 à 40 €

Non disponible ou non conseillé

Amortisseurs à gaz

Azote

100 €

80 €

70 €

55 €

80 €

Avec réglage hydraulique

Réglage de la compression et de la détente

Non disponible

180 € sur commande

150 € sur commande

Non disponible

135 €

Combiné ressort-amortisseur

Type moto à usage exclusivement compétition (réglages multiples hydraulique et précharge du ressort)


 

Non disponible


 

820 € sur commande


 

Non disponible


 

Non disponible


 

630 €

Les points du contrôle technique

Les points du contrôle technique concernant les amortisseurs sont les suivants :

  • Présence de suintements d’huile indiquant une fuite dans le circuit (contre-visite à la clé) ;
  • Déformation de la tige ou du corps de l’amortisseur ;
  • Corrosion de la tige ou traces de chocs ;
  • Mauvaise fixation de la tige (contre-visite à la clé).

Un amortisseur mal fixé, endommagé ou présentant des signes de fuite ou de dysfonctionnement grave présente une défaillance majeure. Ces défaillances doivent faire l'objet d'une réparation, et le véhicule est soumis à une contre-visite dans un délai de 2 mois pour faire constater les réparations.

Aussi dans la rubrique :

Pièces mécaniques

Sommaire

Moteur et courroies

Problèmes de démarrage à chaud du moteur Cache-culbuteurs Changer une courroie de distribution Panne de gasoil, que faire ? Compte-tours de voiture Segmentation d'un moteur Culbuteur Voyant de pression d'huile du moteur Pompe à injection Ma voiture sent l'essence, que faire ? Filtre à huile Couple moteur Augmenter la pression d'un turbo Additif moteur Durite de refroidissement Pannes de volant moteur Courroie de distribution Coussinet de bielle Augmentation de la puissance moteur Capteur PMH Actuateur de ralenti Volant moteur allégé Rupture de la courroie de distribution Récupérateur d'huile Nettoyer un injecteur Poulie de déphasage Huile de moteur Radiateur de refroidissement du moteur Changer une pompe à eau Claquement moteur Courroie de direction Anti-fuite de joint de culasse Soupapes du moteur Voyant moteur Volant moteur Erreur de carburant, que faire ? Turbo qui siffle Pompe tandem Fuite de gasoil Turbocompresseur électrique Frein moteur Électrovanne de turbocompresseur Nettoyant moteur Support moteur Chaîne de distribution Comment régler les soupapes d'une voiture Capteur de cliquetis Pastille de sablage Pression d'huile moteur insuffisante Injection directe à rampe commune Plaque sandwich Injecteur qui claque Capteur de position d'arbre à cames Changer un filtre à essence Injection mécanique Nettoyer un turbo Électrovanne pneumatique Consommation anormale d'huile moteur Bruit de la courroie de distribution Calculateurs de moteur pour voiture Silent bloc moteur Boîtier de servitude moteur (BSM) Changer un filtre à huile Relais de préchauffage Poussoir hydraulique Capteur de pression de suralimentation (MAP) Reprogrammation du moteur Injection directe Pompe de gavage Fuite d'huile du turbo Cache moteur Dump valve Additif d'huile pour moteur Kit hydrogène Problèmes d'injecteur Poulie Damper Turbocompresseur à géométrie variable (TGV) Avance à l'allumage Surchauffe du moteur Mon véhicule sur-consomme : 7 choses à vérifier Indice de viscosité d'une huile de moteur Panne d'essence, que faire ? Ralenti instable Boitier additionnel pour diesel Encrassement du moteur Reprogrammation du moteur essence Surfaçage de culasse Bas moteur Fuite de la pompe à injection Changer une bobine d'allumage moteur Décalaminage Kit éthanol Clapet anti-retour auto Préparation moteur Pompe à eau pour voiture Défaut d'étanchéité du moteur Réchauffeur de gazole pour voiture Changement de moteur Couler une bielle Piston forgé Turbo grippé Nettoyage d'injecteur aux ultrasons Fuite de l'injecteur Injection indirecte Puce électronique pour moteur Rupteur de voiture