Sommaire

Le bouchon de vidange, une pièce de la taille d'un dé à coudre, peut avoir de graves conséquences en cas de fuite ou de détérioration pouvant aller jusqu'à la casse du moteur ! Il est donc essentiel d'en connaître les différents types ainsi que la façon de l'installer et de le remplacer.

Bouchon de vidange : fonction

Le bouchon de vidange est placé au niveau du carter et vissé sur la partie inférieure de différents éléments tels que le moteur, la boîte de vitesses ou le pont. Il permet de faire la vidange périodique du réservoir d'huile de lubrification de votre véhicule.

Les différents types de bouchon de vidange

Il existe plusieurs types de bouchons de vidange : le bouchon à vis avec joint, le bouchon de vidange sans joint et le bouchon de vidange avec aimant.

 

Le bouchon à vis avec joint

Il est équipé d'un filetage d'un diamètre allant de 10 mm à 30 mm, surmonté d'une collerette plus large, permettant le logement du joint d'étanchéité qui peut être en :

  • cuivre ou aluminium ;
  • plastique ;
  • métalloplastique : sa partie intérieure est une lèvre en caoutchouc, ou torique.

Sa tête possède une empreinte à 6 pans extérieurs hexagonaux et 6 pans intérieurs permettant le desserrage-serrage du bouchon avec une clé appropriée.

Le bouchon de vidange sans joint

Il s'agit d'un bouchon muni d'un filetage de forme conique. Le serrage contribue à l'étanchéité.

Les carters moteur peuvent être équipés de bouchons-valves spécifiques de type breveté « VRM » dédiés à la vidange par aspiration. Ce sont des bouchons équipés d'un clapet qui permettent l'introduction d'une sonde pour prélever l'huile de vidange.

Avantage : permet la suppression du démontage du bouchon et une vidange propre pour l'opérateur.

Inconvénient : il est impossible de contrôler l'huile de vidange. En effet, l'huile étant directement aspirée dans un récipient, il n'est plus possible de déceler visuellement les traces d'eau, particules métalliques et limailles.

Les bouchons de vidange avec aimant

Un aimant est fixé à l'extrémité du bouchon, permettant de retenir les limailles et particules métalliques afin d'éviter leur circulation dans le moteur. À la vidange, l'analyse de ces particules permet d'évaluer l'usure du moteur et plus précisément les organes concernés.

La dépose du bouchon de vidange

Cette opération, a priori banale, doit être menée avec soin afin d'éviter tout incident dommageable au bouchon et au moteur.

Le desserrage

Il convient de prendre les précautions suivantes lors du desserrage :

  • choisir la clé adaptée ;
  • et une fois déposé, vérifier l'état du bouchon : en cas d'empreinte ou de filetage endommagé, ne pas hésiter à le changer (de 3 à 15 € suivant les modèles).

Le serrage

Voici les précautions à suivre lors du serrage :

  • S'il est équipé d'un joint, celui-ci doit être impérativement remplacé et comporter les caractéristiques les plus proches possibles de l'original.
  • Le serrage doit être suffisant (afin d'éviter une fuite fatale au moteur ou à la boîte de vitesses), mais pas trop prononcé pour éviter un tassement des filetage et un desserrage compliqué à la vidange suivante.