Sommaire

La clé à choc, ou clé à chocs, que parfois certains appellent "boulonneuse" ou "déboulonneuse", est un outil électro-portatif servant au serrage et au desserrage. C'est cet outil qui ressemble à une perceuse-visseuse et que l'on voit souvent entre les mains d'un garagiste pour boulonner et déboulonner les roues des véhicules, et dont le bruit est significatif, d'où son autre appellation de "visseuse à choc".

Semblable à celui d'une visseuse, le fonctionnement de la clé à choc ajoute à l'action de rotation une succession d'impacts permettant d'ébranler les blocages, ce qui explique sa remarquable efficacité. Passons en revue les points suivants : le descriptif et caractéristiques de la clé à choc électrique sur secteur et sur batterie, ses avantages et ses inconvénients, son choix et son prix d'achat.

Clés pour reconnaître une clé à choc électrique

D'apparence, la clé à choc ressemble beaucoup à une visseuse, dont elle a la forme. Dès qu'elle entre en action, la clé à choc se reconnaît à son bruit de claquements multiples, qui indique que des chocs sont appliqués au boulon ou à l'écrou.

C'est cette succession de chocs multiples que la clé à choc inflige à la tête de l'écrou ou du boulon à dévisser qui permet de débloquer un assemblage grippé ou trop serré avant que le mouvement de rotation ne le dévisse.

Clé à choc électrique : caractéristiques

Pour effectuer les actions simultanées de chocs et de vissage ou dévissage, la clé à choc combine deux mécanismes : un de frappe et un autre de rotation, dont les actions se combinent automatiquement sans manipulation externe.

  • La rotation : semblable à celle d'une perceuse ou d'une visseuse, la force de rotation transmise à la tête porte-outil est produite par un moteur électrique intégré au boîtier de la clé à choc.
  • L'impacteur : c'est une sorte de lourde pale placée sur l'axe moteur-tête, et qui est entraînée en rotation dans une cloche. La rotation de la pale sous la poussée du moteur s'oppose à la force d'un ressort à cliquet. Lorsque le cliquet atteint sa force de libération, il relâche la pale qui vient frapper sur une enclume sous la force de détente du ressort. L'impact de l'impacteur sur l'enclume crée un choc qui est transmis à l'axe moteur-tête porte-outil.
  • Le ressort à cliquet : compressé par la rotation de la pale de l'impacteur, le ressort se détend dès que le cliquet le libère et repousse violemment l'impacteur sur l'enclume ce qui créé une force d'énergie cinétique.
  • L'enclume : c'est la pièce dans la cloche sur laquelle vient frapper la pale de l'impacteur sous la puissance de détente du ressort lorsque le cliquet le libère. L'impacteur étant solidaire de l'axe porte-outil, il lui transmet l'énergie cinétique créée par l'onde de choc de l'impacteur.

Ces outils de frappe et de rotation sont inclus dans le boîtier de la clé à choc. La mise en marche de la visseuse à choc se fait à l'aide d'une gâchette munie d'un inverseur de sens de rotation afin de pouvoir agir aussi bien en vissage qu'en dévissage.

On distingue 2 sortes d'alimentation électrique de la clé à choc :

  • La clé à choc sur secteur : tout comme la perceuse domestique, la clé à choc électrique est munie d'un cordon de raccordement électrique au courant secteur en 230 V alternatif ;
  • La clé à choc sans fil : alimentée en électricité par une batterie amovible fixée en bout de la poignée, la clé à choc à batterie est autonome sans raccordement dès lors que sa batterie a été rechargée au préalable.

Avantages et inconvénients de la clé à choc électrique

La clé à choc à moteur électrique est une variation assez récente de la clé à choc pneumatique alimentée sur l'air comprimé fourni par un compresseur externe. En version électrique sur secteur ou sans fil à batterie, la clé à choc possède des avantages et des inconvénients par rapport à d'autres outils de serrage et de boulonnage :

± clé à choc électrique Par rapport à une visseuse  Par rapport à la clé à choc pneumatique
Avantages

Alors qu'une visseuse dispose d'un couple de serrage limité - souvent < 50 Newton/mètre (Nm) et parfois jusqu'à 100 Nm sur les machines les plus puissantes -, toute clé à choc dépasse souvent les 100 Nm de couple et dépasse même les 1 000 Nm sur certaines machines.

La clé à choc électrique ne nécessite pas d'outillage pour être utilisée, alors que la clé à choc pneumatique réclame la présence d'un compresseur suffisamment puissant.

Inconvénients 

Le bruit des chocs peut présenter un risque de troubles auditifs, ce qui impose le port de protections auditives (EPI : Équipement de Protection Individuelle).

La puissance d'une clé à choc électrique est inférieure à celle d'une clé à choc à air comprimé, mais l'écart se réduit avec la modernisation des machines électriques, et notamment de la puissance et de la capacité des batteries.

La clé à choc électrique est plus lourde que son homologue à air comprimé, en raison de la masse du moteur électrique et éventuellement de la batterie intégrée à la poignée (clé à choc sans fil).

Lorsqu'elle est sur secteur, la clé à choc électrique réclame la présence de fils électriques et de rallonges courant sur le chantier, ce qui présente un risque.

Lorsqu'elle est sur batterie, la clé à choc électrique est limitée en autonomie par la capacité de sa batterie.

Clé à choc électrique : critères de choix

Le choix d'une clé à choc à moteur électrique se fait selon le type d'alimentation de la machine, puis de ses performances, et enfin des outils pouvant être montés sur la machine :

  • Type d'alimentation : selon la localisation du travail, on choisit soit une clé à choc sur secteur pour travailler à proximité d'une prise de courant, soit une clé à choc sans fil pour travailler loin de toute source d'énergie, mais en étant limité par l'autonomie de la/des batteries.
  • Performances : les performances de la machine sont déterminées par :
    • Le couple de serrage : c'est la force de rotation dont dispose l'outil pour visser ou dévisser des assemblages. Sur certaines machines, le couple de serrage peut être ajusté (de moins de 100 Nm jusqu'à plus de 500 Nm) afin de ne pas risquer d'endommager une tête de vissage.
    • La vitesse de rotation : lorsqu'elle est utilisée en boulonneuse, la vitesse de rotation n'a aucune importance, alors qu'utilisée en visseuse, il sera indispensable de régler la vitesse de rotation au plus bas (< 500 tr/mn), voire en progressif, afin de pouvoir visser ou dévisser des vis sans endommager leur tête, ce que provoquerait une vitesse de rotation élevée (> 1 000 tr/mn) et un démarrage à vitesse de rotation instantanée.
    • La puissance : elle s'exprime en Watts (W) sur les clés à choc à courant secteur et en fonction de la capacité et du voltage de la batterie pour la clé à choc sans fil. Pour une clé à choc sur secteur, on privilégie les puissances supérieures à 500 Watts (W) pour obtenir un couple de serrage suffisant, et sur les clé à chocs sans fil, les batteries d'au moins 18 Volts (V) de tension et d'au moins 2 Ampères/heures (Ah) de capacité.
  • Outillage : en règle générale, la clé à choc est équipée en sortie d'axe d'un carré mâle sur lequel sont enclenchés les embouts et les douilles adéquats. Les dimensions du carré porte-outil sont exprimées soit en système américain (pouces et fractions de pouce) : 1/2'', 3/8''…, soit en millimètres (mm).

Prix d'une clé à choc électrique

Dès 60 €, on peut trouver trouve des clés à choc électriques filaires (sur secteur) ayant un couple de serrage supérieur à 300 Nm. Une clé à choc sans fil (à batterie) ayant un couple de serrage identique se trouve à partir de 130 € environ, avec bien souvent un démarrage progressif.

Un professionnel ayant besoin d'une machine très performante peut se tourner vers des clés à choc d'utilisation intensive et à réglage de couple de serrage à partir de 150 € environ sur secteur et de 250 € pour une machine sans fil avec deux batteries au moins de grande capacité.

Pour en savoir davantage sur l'outillage électro-portatif :

Aussi dans la rubrique :

Outillage

Sommaire