Sommaire

La barre anti-rapprochement est un dispositif visant à rigidifier le chassis d'un véhicule automobile.

Toutes les infos pour connaître son utilité et ses caractéristiques.

Description de la barre anti-rapprochement

Cette barre a une position transversale et relie les deux points du coté droit et gauche du châssis ou de la coque.

Elle peut être positionnée de deux façons :

  • en position inférieure : dans ce cas elle relie en général les deux parties du berceau (support du groupe moto-propulseur) pour le rigidifier ;
  • en position supérieure : la plupart du temps, ses extrémités sont fixées aux têtes d'amortisseurs avant, toujours dans le but de rigidifier le chassis.

Barres anti-rapprochement : que dit la loi française ?

Sur un véhicule de série

Selon l’article 326-16 du Code de la route, « tout véhicule isolé ou élément de véhicule ayant subi des transformations notables est obligatoirement soumis à une nouvelle réception du véhicule ».

En théorie donc, toute modification d'un véhicule entraîne une nouvelle réception à titre isolé auprès de la DREAL (Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement). Cette opération relève en fait du parcours du combattant et est pratiquement irréalisable pour le particulier (besoin de produire une étude de faisabilité avec calculs des forces impliquées à l'appui).

Donc, si le constructeur du véhicule n'a pas prévu de barre anti-rapprochement homologuée dans son cahier des charges, le montage d'un tel élément vous met dans l'illégalité, pouvant entraîner dans le cas d'un accident, le désengagement de votre assurance et des poursuites pour infraction au code de la route.

Sur un véhicule "tuné"

Dans ce cas, il s'agit aussi d'un véhicule de série. Mais en pratique, vu les transformations déjà effectuées sur ce type de véhicule, dans la majorité des cas, la maréechaussée fait souvent preuve d'indulgence et ne verbalise jamais pour ce type d'équipement.

Sur un véhicule de compétition

Dans ce cas précis, le montage de la barre anti-rapprochement fait partie intégrante de la préparation de véhicule, au même titre que par exemple l'arceau dans l'habitacle. Tous ces éléments sont recommandés, sinon obligatoires.

Utilité de la barre anti-rapprochement

L'utilité de cet organe se discute suivant l'utilisation qui est faite du véhicule, car on sait que son rôle est de rigidifier le châssis afin d'améliorer la précision de tenue de route.

Pour un véhicule de série :

  • Le gain n'est pas évident, et peut avoir des effets négatifs sur la sécurité. En effet, la relative souplesse du chassis voulue par le constructeur participe au confort de roulage.
  • Le fait d'ajouter la barre anti-rapprochement modifie les caractéristiques de celui-ci qui est pensé pour se déformer en cas de choc et absorber l'énergie cinétique accumulée par la vitesse.

Pour un véhicule destiné à la compétition, la problématique est différente :

  • Le but est de rigidifier au maximum le véhicule pour une tenue de route réactive et précise.
  • La sécurité du pilote est assurée par l'habitacle renforcé de l'arceau de sécurité.

L'investissement à prévoir pour ce matériel est très modique, de l'ordre de 100 à 200 €, et l'on trouve des barres dédiées à la plupart des véhicules.

La pose n'est d'aucune difficulté. Il suffit de serrer les fixations au couple préconisé.

Pour en savoir plus :

  • Le carnet d'entretien de la voiture, livré par le constructeur, comprend l'ensemble des révisions qu'il préconise, ainsi que la périodicité applicable à chaque opération.
  • La vidange moteur permet une bonne lubrification du moteur. Comment la faire ? Quand ? On vous dit tout !
  • Comment faire l'entretien de l'échappement de votre véhicule ? Suivez nos indications.

Aussi dans la rubrique :

Outillage

Sommaire