Sommaire

Le thermolaquage est un procédé de traitement de surface destiné à protéger les éléments en acier, inox, aluminium et autres supports métalliques. Dans cette technique, aucun solvant n'est utilisé, ce qui en fait un procédé écologique, économique et non dangereux pour la santé.

Toutes les explications dans notre article.

Comment marche le thermolaquage ?

Aussi appelé "projection électrostatique" ou "poudrage électrostatique", le thermolaquage se déroule en 3 étapes :

  • Le traitement de surface chimique permet de garantir une bonne adhérence de la peinture sur le support métallique.
  • La deuxième phase est l'application d'une peinture sous forme de poudre, projetée sur le support à l'aide d'un pistolet électrostatique. Cette poudre froide, très fine, est chargée positivement par un champ électrique. Le support à peindre est conducteur et porte une charge négative. La poudre ainsi attirée se fixe de façon provisoire sur le support.
  • La poudre est ensuite polymérisée dans un four de cuisson à très haute température, de l'ordre de 120 à 230 °C. Ce procédé permet d'obtenir un film de peinture et lui confère toutes ses caractéristiques de dureté, de souplesse, de brillance, de protection anti-corrosion et de longévité.

Large choix des préparations pour thermolaquage

Les gammes de préparations pour thermolaquage comprennent de nombreuses références et ne cessent de s'enrichir. Le choix peut se faire en fonction de différents critères : la teinte, la brillance, la texture, les finitions spéciales… Et ces dernières sont multiples.

On trouve ainsi sur le marché différentes finitions :

  • brillant, satiné, mat ;
  • relief martelé, lisse, texturé, sablé, grainé ;
  • effet moucheté, chiné, métallisé, nacré, bi-couche avec vernis.

Si les couleurs sont déclinables à l'infini - on compte plus de 1 000 teintes sur le marché - leur perception peut toutefois être conditionnée par plusieurs facteurs :

  • la perception par chaque observateur, variable d'un individu à l'autre, notamment en fonction de l'âge ;
  • les nuances de luminosité, selon que le support est éclairé par le soleil ou une lampe UV ;
  • les différentes tailles des éléments peints ;
  • les différences de fonds ;
  • l'angle de vue.

Différents types de résines peuvent être utilisés dans la fabrication de la préparation de thermolaquage en fonction des usages :

  • polyester : pour les ouvrages d'architecture comme les bâtiments et le mobilier urbain, et les usages extérieurs ;
  • époxy ou mixte (époxy-polyester) : pour les usages intérieurs comme l'agencement de magasins ou les appareils domestiques ;
  • acrylique : pour certains usages dans l'industrie automobile.

Avantages du thermolaquage

La principale qualité du procédé de thermolaquage est sa longue durée dans le temps, garantissant la pérennité de l'ouvrage, à condition toutefois d'y apporter un entretien régulier.

Autre avantage : le thermolaquage permet un dépôt de la peinture uniforme et régulier sur le support métallique et assure ainsi la finition parfaite de la pièce.

Pour en savoir plus :