Pompe à injection

Écrit par les experts Ooreka

123RF / Tyler Olson

La pompe à injection est un organe mécanique qui crée une pression constante pour distribuer le carburant aux différents injecteurs du moteur. La première pompe à injection a été inventée par Rudolf Diesel en 1895. C'était une pompe à air comprimé qui ne permettait pas des rotations moteur élevées.

Dans les années 1925, Robert Bosch invente la première pompe à injection qui va permette des rotations moteur plus élevées. Nous faisons le point.

Différents types de pompes à injection

Il existe plusieurs types de pompes à injection pour le diesel et pour l'essence.

Pour les véhicules essence, il existe principalement trois types : l'injection monopoint, l'injection multipoints et l'injection directe.

Pour les véhicules diesel, il existe principalement trois types également :

  • La pompe d'injection en ligne ou rotative : sa pression est comprise entre 100 à 250 bars.
  • La pompe d'injection haute pression à rampe commune : sa pression est comprise entre 1 600 et 2 000 bars. Les injecteurs sont commandés électriquement par un calculateur.
  • La pompe d'injection haute pression à injecteurs pompe : sa pression est comprise entre 1 600 et 2 000 bars. Les injecteurs pompe sont commandés électriquement par un calculateur.

Depuis les années 2000, la plupart des véhicules sont équipés de pompes à haute pression. Les pompes à haute pression couplées aux injecteurs commandés électriquement permettent une pulvérisation plus homogène dans le moteur.

Le meilleur dosage du carburant limite les imbrulés à l'échappement. Il y a donc moins de pollution et de consommation de carburant à puissance égale.

Pompe à injection : les pannes possibles

Le carburant est pompé et monté en pression par la pompe à injection. Il est ensuite distribué vers les différents injecteurs ou rampes communes du moteur suivant un cycle défini avec un dosage optimum suivant les différents régimes et charges du moteur.

Les pannes les plus courantes sont par exemple :

  • une chute de pression de la pompe à injection ;
  • une fuite de la pompe à injection ;
  • un problème sur les différentes électrovannes de la pompe à injection ;
  • la présence d'eau dans le carburant ;
  • le filtre à carburant colmaté ;
  • le grippage de la pompe à injection ;
  • le vieillissement prématuré de certains organes de la pompe à injection, (présence de limailles dans le filtre à carburant).

Une panne est reconnaissable par ce type de manifestations :

  • perte de puissance et de rendement du véhicule ;
  • démarrage difficile ou impossible ;
  • présence d'à-coups à l'accélération ;
  • le moteur cale ou ne s'arrête pas quand on coupe le contact ;
  • odeur de carburant ;
  • présence de fumée à l'échappement ;
  • témoin de gestion moteur allumé.

Bon à savoir : pour garder la pompe à injection et les injecteurs en bon état, il faut faire remplacer régulièrement le filtre à carburant. Il faut éviter de laisser un véhicule qui ne roule pas avec le réservoir presque vide. En effet, l'air contenu dans le réservoir forme de la condensation d'eau.

Les pompes à injection actuelles ne tolèrent pas d'impuretés ni d'eau dans le circuit de carburant. L'utilisation de nettoyant système d'injection régulier peut limiter la dégradation prématurée de la pompe à injection et des injecteurs.

Prix d'une pompe à injection

Les prix d'une pompe à injection varient de 1 000 à 3 000 € environ selon les marques de véhicules. Les temps de remplacement peuvent être variables suivant les pannes constatées.

En effet, sur certaines pannes, les préconisations constructeurs demandent en remplacement de la pompe à injection, le remplacement de toutes les canalisations de carburant, le réservoir ainsi que les injecteurs.

Pour aller plus loin :




Pour aller plus loin


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !